La Russie impose ses technologies de communication à la CEI


Le Majilis, la chambre basse du parlement kazakh, a approuvé aujourd’hui la ratification de l’accord sur le système de communication conjoint des forces armées des pays-membres de la Communauté des États indépendants (CEI)*, alors que la Russie l’a ratifié le 23 juin dernier.

Selon Timour Dandybaiev, vice ministre de la Défense du Kazakhstan, la Russie fournira des moyens techniques de communication dans le cadre de cet accord « afin d’assurer la communication dans le cadre de la CEI. »

Cet accord a été signé le 29 mai 2020 à Moscou et prévoit la création d’un système de communication conjoint des forces armées des États membres de la CEI « afin de développer l’interaction entre les forces armées des États membres du présent accord. »

L’article 6 de cet accord prévoit, « afin d’assurer le fonctionnement stable du système de communication conjoint », la création d’une subdivision distincte - un département au sein du 32e poste de contrôle des communications d’état-major de l’armée russe.

Moscou a l’intention d’imposer ses systèmes de communications aux pays-membres de ses projets d’intégrations sur l’espace post-soviétique. D’autant plus que cela s’inscrit dans la Stratégie de la sécurité nationale et les Principes fondamentaux de la politique de la Fédération russe dans le domaine de la sécurité internationale de l’information, deux documents de nature stratégique récemment adoptés.

La Russie vise à la fois diminuer la dépendance à la technologie de l’information et de la communication étrangère, ainsi que d’imposer ses technologies et solutions, tout d’abord aux pays qu’elle considère comme étant de sa sphère d’influence, et puis au reste du monde.

Cependant, le vice ministre de la Défense du Kazakhstans a rassuré que la fourniture par la Russie des technologies de la communication « ne peut en aucun cas affecter le système de communication et de commandement existant. »


*Seulement neuf pays de l’ex-URSS sont membres de la CEI, notamment l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Bélarus, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Moldavie, l’Ouzbékistan, la Russie ainsi que le Tajikistan.